Les 5 étapes pour sortir de la contagion émotionnelle

par Déc 5, 2021

Lors d’une rencontre avec quelqu’un en seulement quelques millièmes de seconde nous adoptons automatiquement et inconsciemment les expressions de son état émotionnel (tonalité de la voix, posture, expressions de visage …). C’est un mécanisme fondamental qui a pour but de faciliter les relations humaines et qui est à l’origine de la contagion émotionnelle.


« Les émotions sont contagieuses comme des virus. »

Dr Christophe Haag

Voyons maintenant ce que c’est la contagion émotionnelle, quels sont les symptômes, que se passe-t-il dans le cerveau et comment se décontaminer.

C’est quoi la contagion émotionnelle

Nos émotions sont comme des ondes qui se propagent autour de nous.

Au niveau neuronal, ce sont nos neurones miroirs qui nous aident à identifier et comprendre les émotions des autres. Des études scientifiques démontrent que nous exerçons des micro mouvements faciaux pour imiter les expressions du visage de nos interlocuteurs et disséquer leurs états émotionnels afin de pouvoir interagir avec eux de manière appropriée.

Par exemple, si un ami est inquiet, nous allons imiter inconsciemment les expressions de son inquiétude. Notre corps va adopter des gestes et des tensions similaires et notre cerveau limbique va produire cette émotion pour nous. C’est un mécanisme qui marche même à distance.

Du point de vue de l’évolution c’est un mécanisme de transmission de l’information de manière extrêmement rapide, sans même devoir la verbaliser. En cas de danger imminent, il est important pour la survie du groupe de se faire contaminer rapidement par la peur de la menace potentielle afin de pouvoir se protéger vite.

Nos émotions agissent sur nos fonctions cognitives

  • attention
  • mémoire
  • raisonnement

Nous n’avons pas les mêmes capacités de nous concentrer, analyser les informations et les mémoriser si nous sommes stressé, en colère, enthousiaste ou triste.

D’où l’importance de veiller sur notre état émotionnel

Face aux différentes émotions nous n’avons pas la même sensibilité.

Dr. Rick Hanson explique que notre cerveau est comme du Velcro pour les émotions négatives et comme du Téflon face aux émotions positives.

Bref, les émotions négatives nous marquent de manière plus intense et plus durable car ce sont des facteurs de survie.

Nous savons qu’il faut en moyenne entre 5 et 7 informations positives pour contrebalancer une information négative dans notre cerveau.

Imaginez juste pendant un instant que vous arriviez à inversez ce ratio et que vous devenez un Velcro pour les émotions positives, comment cela va changer la qualité de votre vie ?


« La qualité de vos émotions détermine la qualité de votre vie. »

Tony Robbins

Comment faire face à la contagion émotionnelle ?

Tout d’abord, il faut apprendre à reconnaître les symptômes des émotions induites par la contagion émotionnelle.

  • angoisses chroniques
  • insomnies
  • fatigue
  • stress
  • moral bas
  • immunité affaiblie

Ce sont des signaux que votre corps vous envoie pour vous indiquer que vous devez prendre soin de vous. Il est temps de voir quelques techniques qui permettent de purger et nettoyer votre système émotionnel pour libérer de la place et pouvoir y mettre les émotions qui vous font du bien.

Comment se décontaminer de la contagion émotionnelle ?

Plusieurs approches sont efficaces pour se libérer des émotions absorbées de notre environnement. La première est notamment d’agir sur

1. L’environnement

La proximité avec la nature vous aide à purger le surplus d’émotion.

Une balade dans le parc ou un weekend à la campagne va vous permettre de sortir du nuage émotionnel de la foule et dissiper cette électricité autour de vous, sans prolonger la chaîne de la contagion émotionnelle. Une étude scientifique réalisée à Londres, démontre que les habitants des rues verdoyantes consomment moins d’antidépresseurs.

2. Votre entourage

Comme la contagion émotionnelle est véhiculée par les gens que vous rencontrez volontairement ou involontairement, il est important de développer une sélectivité au niveau de votre entourage.

En dehors de votre cercle professionnel vous pouvez choisir les personnes que vous côtoyez en fonction de leur capacité de rester connectés à des émotions positives comme la joie, la gratitude, la bienveillance ou la sérénité.

Dans votre cercle professionnel si vous ne pouvez pas éviter d’interagir avec certains collègues, vous pouvez cependant limiter la durée de temps passé en leur présence ou bien privilégier le contact par téléphone ou visioconférence.


Maintenant que nous avons vu les approches qui consistent à agir sur l’extérieur, voyons comment agir de l’intérieur pour rester imperméable à la contagion émotionnelle.


3. Reconnaître

Vous ne pouvez pas gérer quelque chose que vous n’arrivez pas à identifier. Il est important d’apprendre à distinguer votre état de base de celui où vous sentez de l’énervement ou des tensions. Apprenez à reconnaître quand votre monde intérieur est paisible et quand il devient comme une mer agitée. Plus vous arrivez à identifier rapidement les signes physiologiques:

  • tensions
  • respiration rapide
  • respiration superficielle
  • envie de partir
  • le ventre qui se serre
  • sensation d’étouffement

plus c’est simple à maîtriser.

Si vous ressentez un de ces signes au cours de la journée, commencez par vous occuper de votre corps. Quelques gestes de souplesse ou une respiration ventrale et ralentie vont vous aider de reprendre contrôle sur votre physiologie et de prendre de recul par rapport à ce nuage émotionnel qui vous est proposé par votre interlocuteur.

A partir du moment où vous ressentez que le contagion émotionnel qui vous est proposé de l’extérieur n’est pas propice pour vous, trois solutions sont possibles pour vous:

  1. Limitez la durée en présence de cette personne
  2. Transformez son état émotionnel
  3. Imposez votre état émotionnel

4. Transformez

Transformer l’état émotionnel de votre interlocuteur veut dire que vous êtes capable de lui proposer une nouvelle manière de regarder à sa problématique. Vous pouvez commencer par reconnaître son état de détresse. Mettez un nom sur ce que vous ressentez. Par exemple vous pouvez dire « De la manière dont tu parles, je sens que tu es un peu stressé. » ou bien « Si je me trompe pas, tu es un peu inquiet par rapport à la situation actuelle. » Jouez avec les mots afin de ne pas mettre en danger l’image de l’autre.

La transformation est ce qu’on pratique en coaching. C’est un art de changement de réalité. On part de la même réalité factuelle et on aide l’autre à trouver une nouvelle lecture plus bénéfique pour lui. Je développerai la thématique plus en détails dans un nouvel article. Pour commencer, vous pouvez essayer de guider l’autre vers les bénéfices de la situation qui lui fait peur. Aidez-le à voir que sa peur est exagérée et son émotion négative va s’arrêter.

5. Imposer une émotion positive

La contagion émotionnelle est comme un bras de fer. Celui qui pousse plus fort gagnera le jeu.

Si vous êtes face à quelqu’un qui consciemment ou inconsciemment est devenu transporteur de vibrations négatives, vous pouvez décider d’imposer l’émotion de votre choix.

Bien sûr cela demande une maîtrise de vos propres émotions et une capacité d’augmenter l’intensité de votre état émotionnel pour dépasser celui de l’autre. Donc, connectez-vous à un souvenir chargé fortement avec une émotion positive et ressentez que votre corps est imprégné de cette émotion. Vous pouvez même l’imaginer comme une musique qui tourne à l’intérieur de vous et que vous proposez à votre interlocuteur car vous savez que cela lui fera du bien.

Entrainez-vous à produire facilement de belles émotions à l’intérieur de vous. Vous pouvez même développer une addiction à la joie ou à la gratitude ! Cela ne peut vous nuire en aucun cas car une étude scientifique suggère que notre état le plus authentique est celui de la gratitude. Je vous prépare un article entier sur la gratitude – un vrai antidote à la contagion émotionnelle !

Vous aimerez aussi

Nos émotions sont imaginaires

Nos émotions sont imaginaires

Jetez un coup d’oeil dans les coulisses du cerveau émotionnel. Quelle est la durée biologique d’une émotion et comment faire un nettoyage émotionnel et libérer le corps de ses charges émotionnelles.

Comment être authentique

Comment être authentique

La vraie authenticité n’est pas l’authenticité avec les autres...⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀Pendant des années je pensais qu’être authentique voulait dire pouvoir dire ce qu’on pense aux autres. Je croyais que je manquais de confiance pour partager mes idées, mes pensées et mes...

Notre cerveau ne sait pas être heureux

Notre cerveau ne sait pas être heureux

Nous avons deux biais biologiques. Le biais de négativité qui montre que notre cerveau est plus sensible aux informations négatives. Et le biais de disponibilité qui détermine la perception globale de notre vécu. Vous combinez les deux et vous obtenez un cerveau qui vous donne la sensation que votre vie est remplie d’expériences négatives et dures à traverser.

Vous êtes inspirant

Vous êtes inspirant

C’est quoi l’inspiration ?
Qu’est-ce qui nous permet de nous sentir inspiré ? Et qu’est-ce qui pourrait nous en empêcher ?

Catégories

Coaching et formation pour explorer le potentiel illimité de votre cerveau

Les neurosciences pour l'excellence

Commencez dès aujourd’hui

par un exercice de

préparation mentale!